Lire cet article dans:

Évaluation du lavage et de la désinfection des camions de transport de porcs : inspection visuelle

Quels sont les points les plus importants à inclure dans l'audit du lavage et de la désinfection d'un camion qui a transporté des porcs ? Dans cet article, nous nous concentrerons sur l'inspection visuelle.

Selon les réglementations européenne et espagnol, tous les transports d'animaux doivent être nettoyés et désinfectés après chaque déchargement dans les abattoirs, les élevages et les points de rassemblement. Cependant, il n'y a aucune explication concrète de la façon dont cela devrait être fait.

Cette tâche importante est souvent sous-évaluée dans la prévention de la transmission des maladies en raison de ces lacunes légales ou de l'indéfinition de la procédure. Par conséquent, sa validation est essentielle pour sensibiliser et contrôler les entreprises et les transports.

Le processus de validation nécessite deux types d'inspections: l'inspection visuelle et la validation microbiologique. Dans ce premier article, nous résumerons l'inspection visuelle.

L'inspection visuelle est le premier point de validation d'un nettoyage correct d'un véhicule de transport d'animaux et l'un des plus importants.

On parle beaucoup d'inspection visuelle du transport à l'arrivée à l'élevage comme mesure de biosécurité, mais en réalité, cette inspection n'est pas effectuée régulièrement pour plusieurs raisons:

  • Normalement, les animaux sont prêts à charger et tout le monde est pressé.
  • Il s'agit d'une procédure dans laquelle des mesures de biosécurité sont nécessaires: avoir un équipement uniquement pour l'inspection pour éviter de rentrer dans l'élevage ce que peut amener le camion ou pour éviter de contaminer le camion.
  • Il est difficile de décider quoi faire dans le cas où le transport ne répondrait pas à nos exigences au moment du chargement dans l'élevage.

Par conséquent, il est important de faire cette inspection avant la désinfection du moyen de transport, car il est temps de corriger les erreurs de nettoyage et d'éviter tout résidu de matière organique susceptible de diminuer ou d'inactiver l'efficacité du désinfectant.

L'inspection visuelle doit être effectuée avec une lampe de poche et la personne qui la fait doit se protéger et protéger le camion à l'aide de bottes, de combinaisons et de gants exclusifs pour chaque inspection. Il est conseillé d'utiliser une lampe de poche car elle nous permettra d'inspecter les zones à faible luminosité telles que les coins, sous les portes, etc. Nos objectifs et nos attentes en matière de nettoyage doivent être bien clairs afin que tout le personnel puisse être régi par les mêmes règles.

Le camion doit être inspecté partie par partie :

  • Remorque de transport d'animaux : il faut ouvrir et fermer les portes des différents étages de la remorque et porter une attention particulière à l'étage inférieur et à l'élévateur, car ce sont généralement les parties les plus sales. Chaque étage doit être inspecté. Comme dans un élevage, les résidus organiques que la machine sous pression n'a pas pu enlever ou la présence résiduelle de sciure de bois ne peuvent pas être admis (photo 1).
Photo 1 : Même erreur dans les bâtiments que dans le transport, la machine sous pression doit faire tout le travail.

Photo 1 : Même erreur dans les bâtiments que dans le transport, la machine sous pression doit faire tout le travail.

Si cela se produit, cela indique un mauvais nettoyage qui doit être corrigé "à la main". Il n'y a rien de mieux que de l'eau, de la lessive et un tampon à récurer.

  • Le prochain point d'inspection concerne les compartiments latéraux du camion (photo 2). Théoriquement, y sont stockés les «caisses ou sacs» avec du matériel sale qui a été utilisé lors de la procédure de chargement / déchargement des animaux, mais aussi des outils et des produits spécifiques pour le camion. Tout ce matériel doit être placé dans des bacs amovibles extractibles pour pouvoir les retirer lors du nettoyage des compartiments latéraux. Lors de l'inspection visuelle, cette zone est critique, car son état nous donnera une idée de l'état dans lequel le camion peut être.
Photo 2 : Caisse latérale du camion, nettoyée et drainée.

Photo 2 : Caisse latérale du camion, nettoyée et drainée.

De plus, les compartiments latéraux doivent avoir des trous de drainage pour que tout le liquide de nettoyage puisse s'écouler (photo 2).

  • Partie extérieure de la remorque de transport d'animaux: le dessous, les roues, la roue de secours (c'est une zone où il est habituel d'accumuler de la saleté) et la zone externe de la remorque doivent être inspectées. Faire attention à soulever et abaisser les panneaux latéraux car c'est aussi un point critique (photo 3).
Photo 3 : Panneaux latéraux après nettoyage et désinfection

Photo 3 : Panneaux latéraux après nettoyage et désinfection

  • Cabine : Porter une attention particulière à l'état général de l'intérieur (ordre et propreté) puis aux points critiques: poignée de porte conducteur, marches de montée, pédales, volant, levier de vitesses, ceinture de sécurité et siège. Il est préférable que le siège dispose d'une housse de protection en matériau non absorbant qui permet le nettoyage. Par la suite, la partie extérieure de la cabine, les roues et le dessous de caisse seront inspectés.
  • La dernière partie de l'inspection devrait être consacrée aux objets qui ont été nettoyés et désinfectés à l'extérieur du camion: les ustensiles utilisés pour le déchargement, le cas échéant (tels que les panneaux) et les tapis dans la cabine.

Comme à chaque inspection, il y a de nombreux éléments à contrôler, il est recommandé d'emporter une check-list pour s'assurer de n'avoir rien oublié et d'utiliser une feuille d'inspection où nous pouvons détailler les résultats (photo 4), qui servira de guide au responsable du nettoyage du camion pour corriger les erreurs trouvées.

Photo 4 : Exemple de graphiques dans la check-list lors de l'inspection visuelle.

Photo 4 : Exemple de graphiques dans la check-list lors de l'inspection visuelle.

Un autre outil très utile est l'utilisation de craie colorée pour marquer les points qui ne passent pas l'inspection (photo 5). Cette méthode permet à la personne qui valide le nettoyage de quantifier et de visualiser le nombre «d'erreurs», pour décider ultérieurement si le transport doit être lavé à nouveau ou si un passage manuel est suffisant.

Photo 5 : Utilisation de craie colorée pour marquer  les zones à nettoyer de nouveau

Photo 5 : Utilisation de craie colorée pour marquer  les zones à nettoyer de nouveau

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Produits carnés salés et séchés

La PPA oblige la filière à donner la priorité à la biosécurité : recommandations du terrain

Comprenons-nous clairement quelles sont les mesures de biosécurité les plus efficaces pour prévenir la transmission de PPA entre élevages lorsque la pression de l’infection augmente ? Quelles sont les principales préoccupations des producteurs et des vétérinaires confrontés à des épidémies proches de la maladie ?