Marchés équilibrés

La bonne demande à l’exportation, en particulier vers la Chine, maintient un équilibre sur les marchés européens malgré des offres en hausse et des poids plus élevés.

En Allemagne, malgré la présence du férié le 3 octobre à l’occasion de la fête de l’Unité allemande, les abattoirs leaders ont accepté la reconduction du cours. Les offres sont en augmentation, les poids s’élèvent de 200 g mais la demande est particulièrement bonne et préserve l’équilibre des marchés. Dans le sillage du leader allemand, les prix du porc en Belgique, aux Pays-Bas et en Autriche ont été également reconduits.

Reflet d’un commerce dynamique à l’export, le prix d’acompte danois progresse de 3 centimes d’euro pour cette nouvelle semaine.

Le marché espagnol de cette semaine est identique à celui de la semaine précédente, à savoir des offres en forte augmentation avec des poids qui s’élèvent et dépassent de 2 kilos les mêmes références 2018. Comme rencontrées ailleurs en Europe, deux positions s’opposent dans le commerce de la viande de porc avec des entreprises agréées pour l’exportation vers la Chine qui obtiennent de très bons résultats avec toutefois des problèmes de logistiques liés à la capacité limitée des entrepôts de stockage agréés. Et d’un autre côté, des outils qui rencontrent plus de concurrence à l’intérieur comme à l’export où les tarifs sont sous pression et pour lesquels de nouvelles hausses du prix du porc ne sont pas envisageables. Les abattages du nouvel abattoir du groupe Pini en Aragon avoisinent à présent les 5000 porcs journaliers, ce qui permet d’absorber rapidement les offres supplémentaires. Ce nouvel outil n’est pas agréé pour les ventes vers la Chine et se positionne actuellement sur des marchés comme la Pologne, très convoités par les européens dont la Belgique, privée d’export vers l’Asie.

La tendance reste positive en Italie avec de fortes demandes de coupes dans la transformation en vue des fêtes de fin d’année. Les abattoirs sont en recherche d’approvisionnement alors que l’offre est tout juste suffisante. Cette situation est un soutien aux prix.



MPB : nouvelle reconduction à 1,701 euro

Le prix du porc s’est maintenu à 1,701 euro pour la quatrième séance consécutive dans un contexte d’offre et de poids en hausse et de demande soutenue par des ventes à l’export élevées. Les abattages de la semaine 40 se sont élevés à 373 205 porcs, la baisse d’activité de 3 000 porcs par rapport à la semaine précédente s’expliquant par des pannes intervenues dans 2 outils. La moyenne hebdomadaire des poids moyens se situe à 95,07 kilos, en hausse de 170 g par rapport à la semaine précédente et 1,1 kilo supérieure à la même semaine 2018.

Articles

Tendances inchangées16-Oct-2019 il y a 1 mois 5 jours
La Chine, toujours la Chine01-Oct-2019 il y a 1 mois 20 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags