Peu de changement

Le mois de mai se termine sur des cours stables dans le nord de l’Europe, car malgré la faiblesse des offres, les ventes sur les marchés intérieurs sont insuffisantes et le férié de l’Ascension équilibre les rapports offre/demande.

En Allemagne, le temps froid n’a pas été propice à la consommation de pièces à griller et des concessions sur les prix ont été faites sur certaines pièces. Cependant, les perspectives pour la fin de semaine semblaient un peu plus optimistes avec le retour d’une météo plus clémente, associée au week-end prolongé et au début de mois, favorable à une meilleure consommation. En Belgique, les abattages ont été réduits faute de commerce suffisant. La filière, pénalisée par la présence de la PPA sur le territoire, est privée d’exportation vers les grandes destinations pays tiers et ses débouchés actuels, marché intérieur et marché européen, font pression sur les prix.

En Espagne, la semaine d’activité n’a pas été entravée par un férié (pas de férié avant le 15 août) et la fluidité est donc préservée. L’offre est clairement inférieure à la demande, la baisse des poids se poursuit. Dans ce contexte, le prix du kilo vif continue son ascension par une légère hausse de 1,1 ct, l’essentiel étant de conserver de la compétitivité sur les marchés à l’exportation. Sur le marché de la viande, les prix sont restés stables et les exportateurs espagnols attendent une nouvelle impulsion des achats chinois.

En Italie, après avoir essuyé de fortes pertes, les abattoirs ont réduit leurs activités dans le but de faire baisser le prix à la production et de soutenir les prix de vente. Les baisses récentes du prix du vif confortent les outils, appelant à une meilleure demande.

MPB : hausse de 1 cent dans la semaine

Au Marché du Porc Breton, la hausse du cours est de 1 cent entre les deux séances hebdomadaires, pour un prix moyen qui s’établit ainsi à 1,482 euro. Fait devenu assez rare pour être relevé, aucun porc n’a été affecté durant la séance du mercredi (lots sans enchère), traduisant des besoins certains pour les abattoirs. Cependant, malgré la mise en invendu de près de 1 000 porcs par les groupements vendeurs en début de séance, la hausse du cours est restée très limitée (+ 0,9 cent). Pourtant, les offres sont faibles au regard de la forte baisse des poids sur la première partie de la semaine (- 600g) qui fait suite à la baisse de 4 400 g de la semaine précédente et la demande, malgré le férié, est bonne. La fin de semaine, prolongée par le férié de l’Ascension, a connu une amélioration des conditions météo, favorable à la consommation des produits de grillade associée à un début de mois. Le bilan de l’activité d’abattage pour cette semaine de l’Ascension s’élève à 320 959 porcs abattus, pour des poids à 95,11 kg, en baisse de 365 g. Le prix moyen au MPB sur le mois de mai s’établit à 1,457 euro, en hausse de 22,85% par rapport au mois de mai 2018. En cumul depuis le début de l’année, le cours moyen est à 1,297 euro contre 1,178 euro en 5 mois 2018, soit une hausse de 10,1%.

Articles liés

Articles

Vent en poupe03-Jun-2019 il y a 14 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags