Lire cet article dans:

Risque d’introduction du virus de la PPA aux États-Unis dans les bagages des passagers aériens

Une analyse financée par le Swine Health Information Center et le National Pork Board a estimé le risque d’introduction du virus de la PPA aux États-Unis suite à la contrebande de porc dans les bagages des passagers aériens.

Vendredi 17 Mai 2019 (il y a 10 jours)
J'aime

L’analyse a été réalisée par le enter for Animal Health and Food Safety, du College of Veterinary Medicine, de l’University of Minnesota (centre collaborateur de l’OIE sur le renforcement des compétences) et l’Universidad Complutense de Madrid, Espagne (laboratoire de référence de l’OIE pour la PPA).

Les résultats suggèrent que le risque moyen d’introduction du virus de la PPA aux États-Unis de cette manière a augmenté de 183%, par rapport au risque estimé avant la propagation de la maladie en Chine, en Asie de l’Est et en Europe occidentale en 2018 et 2019.

Les résultats suggèrent également qu'il est probable (probabilité moyenne ~ 1) que le virus de la PPA atteigne actuellement les aéroports américains dans les bagages des passagers aériens, avant l'inspection des douanes, ce qui est conforme à la détection du virus de la PPA dans la viande de porc saisie dans plusieurs aéroports australiens et asiatiques. Probablement, le risque diminue considérablement après le contrôle douanier. La plus grande part de risque (supérieure à 50%) a été liée à des vols en provenance de Chine et de Hong Kong, suivis de la Fédération de Russie (27%).

Les données ont montré que le risque était maximum en été et que cinq aéroports représentaient plus de 90% du risque :

  • Newark, New Jersey
  • George Bush, Houston, Texas
  • Los Angeles, California
  • John F. Kennedy, New York, New York
  • San Jose, California

Les résultats suggèrent que le risque d’introduction du virus de la PPA aux États-Unis via la contrebande de porc dans les bagages des passagers aériens a considérablement augmenté en 2018 et 2019 par rapport aux années précédentes. Ces données contribueront à éclairer les stratégies de surveillance de la maladie aux États-Unis, l'objectif ultime étant de prévenir ou d'atténuer l'impact d'une hypothétique entrée du virus de la PPA dans le pays.

Lundi 1er avril 2019/ University of Minnesota/ Etats-Unis.
https://umnswinenews.com

Articles liés

Nouvelles

Moins de porcs au Danemark20-Mai-2019 il y a 7 jours

Nouvelles de Santé

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

24-Mai-201917-Mai-201910-Mai-201903-Mai-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici