Forum

auto critique du liberalisme.

 ultra

31 02-Nov-2010 21:40 (il y a 12 ans 3 mois 2 jours)

a chti:
je pense qu'un prix fixé par une commission de gens élus,c'est déja le début de la maguouille.
la seule solution,a mon avis,c'est un marché spot qui fonctionne vraiment et pour cela il faut plus d'acheteurs et plus de vendeurs (les éleveurs veulent t ils se prendre en main?) et un marché a terme qui permet de fixé un prix pour une période longue.
le marché du porc est ultra libéral,et va le rester,il faut en tirer les conséquences.
il serait intéressant de savoir comment ça fonctionne aux usa.meme si ce sont des multinationales qui interviennent.
ce n'est que mon avis,mais il va falloir que ça bouge.sinon no future!!!!
 trader

32 02-Nov-2010 21:51 (il y a 12 ans 3 mois 2 jours)

je vous propose pour 2011 1,15 base cadran qui accepte ma proposition.
 Pas mort de rire

33 02-Nov-2010 22:07 (il y a 12 ans 3 mois 2 jours)

Quel contrat tu nous propose pour les céréales?
 occ

34 02-Nov-2010 22:12 (il y a 12 ans 3 mois 2 jours)

a 1.22 base cadran (ca m'etrangle de dire base cadran) je te met 75% de mon atelier
je m'approcherai des 50€/t de PV sur la R2011
 Béarnais

35 03-Nov-2010 9:09 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

A 1.20 € base cadran = 50% de ma production.
 Amont

36 03-Nov-2010 9:16 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

à 1.83 100%

bah quoi on peut rêver !!! :D :D :D
 GmbH

37 03-Nov-2010 9:51 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

à 1.20 50% de ma production mais avec une couverture sur 50% de mes intrants alimentaires
 mon père

38 03-Nov-2010 12:01 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

POur le prix je suis plutôt pour un libéralisme mais il n'y a pas assez d'acheteurs... Il faudrait que le cadran soit mis en ligne et que des acheteurs hors bretagne puissent acheter cela mettrait peut-être un peu plus la pression (acheteur étranger on évidement le doit d'acheter en france je pense pour le nord de la France notamment) Cela ferait peut-être peur aux acheteurs habituels du cadran Je m'explique : si des étrangers achètent en France il y aurait moins de cochons sur le marché Français et des abattoirs comme celui de sablé sur sarthe / Orléan... s'approvisionneraient plus en bretagne et donc pourrait créer une dynamique sur le marché! Souvenez vous de la plateforme d'expédition INITIA. Même si j'étais contre, le but a quand même été atteint. Il suffit que 1 à 2 % des cochons en moins sur le marché. Par la suite il ne faut pas que la viande revienne en France et c'est là que nos abattoirs doivent faire leur boulot (à savoir commercialiser la viande) si ils veulent rester en vie. Sur les marchés financiers on peut acheter et revendre depuis son bureau !
Mais tout ça n'est pas pour demain alors pourquoi pas faire un prix qui suit une équation comme le TMP : Prix des céréales + Indice économique des taux d'intérêt + Prix de la longe Rungis + prix de la bardière Rungis = Prix du porc
Bien sur les différents critères sont à pondérer mais dans ce cas nous pourrions investir car le prix tiendrait compte de la matière première puis des taux d'intérêt et les abatteurs ne seraient pas en reste car le prix tiendrait compte du prix de la longe et de la bardière, et donc de la valeur commerciale de la viande.
 chti

39 03-Nov-2010 13:36 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

j'ai l'impression qu'il n'y a pas grand monde pour prendre la défense de plérin ce qui est plutôt bon signe.
J'essais rapidement de répondre ou commenter chacune de vos interventions pour lesquelles j'ai quelque chose à rajouter.
dd Je ne connais pas du tout le lait, mais les quotas bétraviers si, s'il existent toujours sur le papier, ils ne correspondent plus qu'à un droit patrimonial à produire du sucre moins cher que le cours mondial.
Pour vendre des bagnoles et des avions à certains PMA nous avons du nous engager à baisser le prix des quotas(la betterave est passée de 43e la t en 2005 à 25.5e T la T aujourd'hui) les baisser du 1/3 en volume et s'engager à n'exporter que des volumes misérables. Je bassine toutes les semaines à Th leconte président du groupe coopératif Tereos que l'intérêt de la production betteravière ne peut survivre que si notre groupe coopératif nous verse des compléments de prix et dividendes.
Leon Ce sont les cochons libres finitériens qui doivent déclencher le système , tout d'abord en faisant la grève du MPB afin de le faire mourir à moins que quelqu'un ai le courage de mélanger du sucre avec du chlorate de soude; mèche longue obligatoire, je veux bien offrir le sucre. prévoir 20 Kg de chlorate de soude. Brevet d'artificier non obligatoire.
pierre et amont Quand le prix des contrats ne vous convient pas vous faites comme quand le MPB ne vous convient pas, je pense que vous êtes habitués. Il y a une grosse différence c'est que tu sors de l'espoir de voir le MPB à 1.83 et tu peux prendre sereinement la décision de venir t'installer dans le nord. ça fait baisser la production dans le finistère et remonter le prix des contrats pour les copains qui restent. En ralité en pomme de terre c'est au niveau des gros faiseurs qui loue des terres à l'année que la différence se fait ça me laisse penser que c'est peut être au niveau des animaux mis en intégration ou à façon que la marge de manoeuvre existe et qu'elle sera plus visible.
Lili je savais qu'il fallait avoir les cheveux longs pour être crédible au yeux de l'apli, c'est certainement ma calvicie naissante qui m'empêche d'être audible pour vous.
ultra tu es quelqu'un de très impulsif Tu as compris qu'il fallait que ça bouge; Essai d'être pragmatique et de voir ce qui est possible de faire et ce qui ne l'est pas.
occ merci d'avoir revu ta copie en moins de 24 h, tes deux raisonnement tiennent la route.
Verce J'en avais gardé une pour toi (un taxi pour Toubrouck) Un intellectuel assis va moins loin qui con qui marche.
Alors poursuit ton chemin.
election le poids et la taille du bonhomme c'était un peu prémédité, désolé, tu as néanmoins le droit de nous dire ce que tu penses d'un changement de régime.(pas alimentaire)
PMDR.Le matif blé nov 2011 est à 194 ce matin, ça fait un blé départ ferme à env 174, il est à mes yeux trop tot pour savoir si il y a un espoir de baisse. Tu signe à combien pour ce prix?
Pour les autres vous êtes très raisonnable ou très fort (de 1.15 à 1.22), j'avais mis dans mon exemple la partie fixe à 1.18 en me disant que c'était moins que le minimun vital par les temps qui courent.
Perso je signerai pour 2011 50% à 1.2 30% sur la moyenne des cotations étrangères et je garderai 20% pour le libre.
Je vous encourage tous à expliquer que l'on peut envisager autre chose.
 chti

40 03-Nov-2010 13:43 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

j'oubliai mon père (jésuite j'imagine)
Très bonne réflexion qui me laisse penser que si le fric que l'on laisse à initia , ifip, uniporc, ifip et autres saprofites servait à alimenter une caisse d'amorçage d'une entreprise style Initia on serai rapidement moins pris pour des cons. ça fait une tripoté de 607 toutes options à revendre ça!
Pour ta demonstration de la composition du prix du porc j'ai pas tout compris, faudrait mettre des chiffre en face .
 profengrève

41 03-Nov-2010 15:03 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

Merci monsieur le professeur.
Un oubli la notation, mais ça va venir.
Surtout n'attrape pas "la grosse tête" ça ne se guérit pas.
Quand au recrutement dont tu fais allusion,je ne pensais pas que le poids et la taille avait une si grande importance pour toi et que cela faisait parti de tes critères de sélection.
Il y en a que je connais qui vont être content.
 Amont

42 03-Nov-2010 15:24 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

Chti, j'attendrais d'avoir signé quelque contrat que ce soit avant de faire sauter le MPB.
Si tu trouves que cela manque de défenseur pour ce lieu pour le moins archaïque (je parle de l'institution, pas du lieu que malheureusement je n'ai pas encore visité... mes plus plates excuses) alors je me jette à l'eau !
Pour l'instant mettre ses porcs au MPB c'est ce qu'il y a de plus libre (mis à par les quelques spécimens qui se débrouillent tout seul) et c'est ce qui permet au commerce de se faire. Notamment pour nos cochons finistériens perdus aux confins de la Terre.
Je ne partage pas ton avis ; les cochons les plus libre sont les vôtres, hors des institutions bretonno-bretonnes, hors du système. Enlever nos cochons de Plérin, à l'heure d'aujourd'hui, c'est faire crasher la production porcine bretonne et soyons face à cela conscient et responsable ! Certes c'est ce qu'attendent certains mais tant que je suis dans l'avion j'aime autant rester en l'air, même à basse altitude et avec un mauvais pilote...
Tes idées font rêver, mais la merde qui me colle aux bottes me permet de garder les pieds sur Terre.
Ta comparaison avec le marché de la patate (que je connais vraiment mal, plus encore que celui du cochon, c’est dire !!! ) me semble avoir quelques limites :

Une patate c’est une patate ;
Un cochon c’est du jambon, de la longe de la poitrine, des pieds et des oreilles…
Lorsque Mc Cain achète une patate, il vend des frites ;
Lorsque Bigard achète un cochon, il vend des pièces à plusieurs clients qui ne sont pas forcément les mêmes.
Je suppose que si Mc Cain peut contractualiser ses appros à l’année (culturale), c’est parce qu’au final il a contractualisé une grosse partie de ses ventes sur cette même année ; sinon, Il prendrait un sacré risque !!!
Pour Bigard, c’est un peu plus complexe ; il lui faudrait faire une synthèse de différents contrats avec différents clients et sur différentes durées et pour des pièces différentes, et pour des usages (qualités) différents…
Il me semble qu’aujourd’hui une faible partie du commerce des abatteurs se fait sur du long terme (3-4 mois) ; pour la majeure partie tout au plus sur trois ou quatre semaines… (là je jauge à vue d’œil ; merci aux initiés et seuls ceux qui savent doivent répondre, de me corriger)

Oui je sais que je m’occupe un peu trop du sort des abatteurs, mais pour créer un nouveau système de commerce encore faut-il que ça tienne debout…
Ce qui me semble important c’est de ne pas regarder le système uniquement de notre lorgnette ; pour un abatteur, en face d’un contrat il lui faut un autre contrat. Pour l’instant ils n’ont guère besoin de contrats à l’achat puisqu’ils ont ce qu’il faut sous la main et ce sans supporter de risque sur le prix ; et ce ne sont pas les porcs qui passent au MPB qui feront la différence ; le MPB n’est qu’un thermomètre ; pas un remède…
 Béanais

43 03-Nov-2010 15:54 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

J'irais même plus loin, si le mpb fonctionne mal, c'est parce qu'il ne représente qu'une part trop faible de la production.

Il faudrait ouvrir ce marché:

Obligation pour TOUS les groupements de l'Ouest français de présenter la totalité de leur production au marché.

Et donc arrêt de toute vente en direct.

Il ne tient qu'aux éleveurs de le faire...

Là les pénuries ponctuelles de porcs seraient plus difficiles à cacher.

Dans un second temps, mise en place d'une cotation à 30 jours, 3 mois, 6 mois.

Chti, c'est un peu facile de critiquer une organisation quand on en est à 500 km et qu'il est facile de vendre ses porcs en Belgique.

Le MPB fonctionne mal, mais de là à le dynamiter....

http://www.terragricoles-de-bretagne.fr/actualites/-le-marche-du-porc-breton-peut-il-evoluer&fldSearch=:AN99QLIH.html
 Amont

44 03-Nov-2010 16:34 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

pas convaincu que de passer 100% de la production au MPB est un effet magistral ; d'ailleurs, JP Joly que j'ai déjà interrogé "en live" sur le sujet ne semble pas convaincu non plus parce qu'il ne donne jamais la même réponse ^^
Il serait complètement démago de dire à un adhérent cooperl de mettre ses cochon au MPB pour que la cooperl les lui achète ; même si on sait tous que le problème est bien là !!!
Mettre ses porcs au MPB ou en filière doit être un acte volontaire et réfléchi ! Ce qui est inquiétant c'est ceux qui le font sans savoir...
c'est idem pour la contractualisation, et bien pire ! il faut bien savoir où on met les pieds.
 pas mort de rire

45 03-Nov-2010 17:14 (il y a 12 ans 3 mois 1 jours)

Convancre les coops qui ont un abattoir de mettre plus de porcs aux marché n'est pas chose facile. Chti en a fait l'expérience en contactant les groupements bretons que diminuer "leur" production ils n'aiment pas.
Ils ont le cul entre deux chaises, soit ils se rapprochent des éleveurs et se séparent de leurs abattoirs, soit il décident de vraiment valoriser la viande et pas seulement des carcasses. Moi je préfère la première solution car un bonne partie du problème est qu'ils pensent plus à l'approvisionnement et à la rentabilité de leurs outils.

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum