La Rhinite Atrophique dans mon élevage : où en suis-je aujourd?hui ?

L'enquête de prévalence a permis d'apprécier les éléments de type géographique, descriptif et sanitaire mais ill est important de repréciser les critères d’appréciation du niveau d’atteinte de chaque élevage grâce à la grile mise au point par l'IFIP ...

Jeudi 13 Octobre 2011 (il y a 7 ans 3 jours)
J'aime

Comme nous l’avons vu dans le chapitre précédent, l’enquête de prévalence de la Rhinite Atrophique du porc à l’abattoir a porté sur 209 lots issus de 207 élevages.

Divers éléments recueillis lors de cette enquête permettent de détailler plus les éléments pour chaque élevage inclus. Ils sont de plusieurs types :
Géographique (département et structure d’origine)
Descriptif : type et taille d’élevage disponible pour environ la moitié des élevages notés
• D’autres données portant en particulier sur le contrôle et la vaccination seront abordées ultérieurement (chapitre 9).

Mais tout d’abord, il est important de repréciser les critères d’appréciation du niveau d’atteinte de chaque élevage : celle-ci se fait selon une grille mise au point par l’IFIP (ex-ITP) et les professionnels de l’élevage dans les années ’90 et le début des années 2000.

Années ’90 et ’2000 : proposition d’une grille d’appréciation des lots par l’ITP puis l’IFIP

La réalisation de contrôles de groin en abattoir par les vétérinaires en charge du suivi sanitaire des élevages permet de donner 3 critères pour chaque élevage :


1. Taux d’indemnes : nombre de porcs dans un lot contrôlé présentant des notes de 0 ou 1. Ce taux permet de classer les élevages une des 4 catégories définies par le groupe de travail (Tableau 1)

Taux d’indemnes Statut de l’élevage contrôlé
≥80% Très bon
70-80% Bon
60-70% Moyen
< 60 % Mauvais

Tableau 1 : Définition des catégories selon le taux de groins indemnes dans un lot (valable pour les élevages de production)

2. Taux de sévèrement atteints : nombre de porcs dans un lot contrôlé présentant une note ≥ 6 (Tableau 2)

Taux de sévèrement atteints Statut de l’élevage contrôlé
≤5% Très bon
5-10% Moyen
>15% Mauvais

Tableau 2 : Définition des catégories selon le taux de groins noté 6 et plus dans un lot (valable pour les élevages de production)

3. Note moyenne du lot. Elle est donnée à titre indicatif, la classification de l’élevage se faisant selon les 2 critères définis précédemment.

Enquête prévalence MSD SA (ex-Intervet) : quels résultats ?

La répartition des 209 lots contrôlés est présentée en Figure 3 pour le taux d’indemnes et en Figure 4 pour le taux de sévèrement atteints. La répartition des notes moyennes des lots a déjà été présentée en chapitre 7 (Figure 4).

Environ un tiers des élevages environ est classé parmi les 2 1ères catégories sur le critère du taux d’indemnes (12% « très bon » et 18% « bon »), 19% sont classés en « moyen » et 1 élevage sur 2 de l’étude est rangé dans la catégorie « mauvais », c’est –à-dire avec plus de 40% de porcs atteints.
Cette catégorie regroupe des lots pouvant atteindre jusqu’à 100% de nez atteints.

Rhinite 08-1

Figure 1 : répartition des 209 lots selon le taux de nez indemnes.

La répartition des élevages selon le taux de nez sévèrement atteints est différente. La moitié des lots (46%) sont en catégorie « très bon/bon », c’est-à-dire qu’aucun nez ou juste 1 nez sur les 20 observés a une note supérieure ou égale à 6. A l’opposé, 32% sont classés dans la catégorie « mauvais », avec 4 nez et plus sévèrement atteints, les élevages les plus gravement touchés présentant jusqu’à 16 nez très lésés sur 20.

Rhinite 08-2

Figure 2 : répartition des 209 lots selon le taux de nez sévèrement atteints

Les éléments descriptifs disponibles

Quelques-unes des données descriptives sont également disponibles pour cette Enquête 2010.

Il n’est pas possible de conclure sur un type d’élevage plus ou moins à risques qu’un autre dans cette Etude, car les élevages de type Naisseur-Engraisseur sont beaucoup plus représentés que les élevages Engraisseurs ou Post-Sevreurs-Engraisseurs.

Le département d’origine des lots a été observé sur les critères de note moyenne et taux d’atteinte. Il n’y a pas de différence statistiquement significative entre les départements représentés dans l’Etude sur les 2 critères (exemple du taux d’atteinte sur la Figure 3°

Rhinite 08-3

Figure 3 : répartition du taux d’atteinte selon le département d’origine du lot.

NDLR : lecture du graphe : étoile = taux médian, jaune = 50% des élevages sont représentés et marron = 80% des élevages.

De même, l’organisation de production déclarée lors de l’abattage a été observée : il n’existe pas non plus de différences statistiquement significatives entre les structures représentées sur les 2 critères (exemple du taux d’atteinte sur la Figure 4)

Rhinite 08-4

Figure 4 : répartition du taux d’atteinte dans 5 structures du Grand-Ouest


NDLR : lecture du graphe : étoile = taux médian, jaune = 50% des élevages sont représentés et marron = 80% des élevages.

La restitution des résultats par élevage : la Fiche KaliNez individuelle

Une fiche ‘KaliNez’ individuelle est disponible pour chaque lot qui a participé à l’enquête de prévalence 2010.
La construction de cette fiche reprend les données de base de la Fiche ‘Kalinez’ structure.
Elle comporte donc les données chiffrées de l’élevage concerné, ainsi que celles de sa structure de suivi (organisation de production ou cabinet vétérinaire) et de l’ensemble de l’Enquête (nombre de nez contrôlés, taux d’atteinte et note moyenne).
La position de l’élevage par rapport à l’ensemble des élevages inclus dans l’étude est exprimée sur une échelle en décile pour les critères de taux d’atteinte et de note moyenne.
Enfin un graphe reprenant les différentes notes du lot (0, 1, 2 à 5 et 6 et +) est présenté pour l’élevage, sa structure et l’Enquête complète.
Une photographie du lot contrôlé complète la fiche.*

Rhinite 08-5

Figure 5 : La Fiche KaliNez individuelle (ici en exemple un élevage factice)

Différents critères d’appréciation des lésions de Rhinite Atrophique en abattoir sont disponibles au niveau de l’élevage. Ils peuvent être utilisés pour aider à poser un diagnostic de Rhinite Atrophique, mais également pour assurer le suivi de l’élevage en abattoir.

Les résultats des élevages ne diffèrent pas selon leur département d’origine. D’autres résultats seront détaillés dans les chapitres suivant (en particulier sur la stratégie de vaccination)

voir plus d'articles liés à l'article

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags