Lire cet article dans:

L'avenir de la production de viande porcine de l'UE - Perspectives jusqu'en 2032

La consommation et la production de viande de porc vont commencer à décliner au cours des dix prochaines années en raison de préoccupations sanitaires, environnementales et sociales.

Bilan du marché de la viande de porc dans l'UE. Source : CE.

Bilan du marché de la viande de porc dans l'UE. Source : CE.

16 Décembre 2022

La consommation apparente de viande porcine de l'UE devrait diminuer de 0,4 % par an, passant de 32,4 kg par habitant en 2022 à 31,1 kg en 2032 (-4 % sur l'ensemble de la période). Bénéficiant d'excellentes possibilités d'exportation vers l'Asie malgré la peste porcine africaine (PPA), la filière porcine de l'UE a augmenté sa production pour atteindre 23,7 millions de tonnes en 2021, mais celle-ci a ensuite chuté en 2022. Alors que les possibilités d'exportation devraient progressivement se réduire, la PPA aura un effet durable dans l'UE. En outre, les systèmes de production intensive devraient faire l'objet de nouvelles critiques de la part de la société. Combinés à des lois environnementales plus strictes dans certains pays de l'UE, ils auront un effet sérieux sur la production. Par conséquent, la production de viande porcine de l'UE devrait diminuer de 1 % par an entre 2022 et 2032 (2,2 millions de tonnes sur l'ensemble de la période).

La capacité de production de la Chine devrait se rétablir plus tôt que prévu. Elle réduira donc considérablement sa dépendance à l'égard des importations, même si de nouveaux foyers de PPA continuent de se manifester. D'autres régions d'Asie pourraient mettre plus de temps à se rétablir. Cela a un impact considérable sur les exportations de viande de porc de l'UE, qui sont principalement destinées à la Chine. En outre, d'autres destinations d'exportation de l'UE, comme le Japon, les Philippines et le Vietnam, devraient réduire leurs importations d'ici 2032. Toutefois, les marchés de la Corée du Sud, de l'Australie, de l'Afrique subsaharienne ou des pays européens voisins pourraient créer des opportunités supplémentaires pour les exportations de l'UE. Par conséquent, alors que les exportations de l'UE ont augmenté de 2,8 % par an entre 2012 et 2022, elles devraient diminuer de 3,2 % par an entre 2022 et 2032. L'UE devra également renforcer et diversifier son portefeuille d'exportations. Des incertitudes subsistent quant à la rapidité de la reprise et des interdictions commerciales dues à la PPA. Un autre risque possible est la propagation de la PPA au continent américain.

Après la flambée des prix en 2022, les prix de l'UE devraient diminuer. Toutefois, la demande d'importation en dehors de la Chine, la persistance des foyers de PPA en Asie et l'ajustement de la production intérieure pourraient ralentir la baisse des prix jusqu'en 2025. Les prix de l'UE devraient alors rester autour de 1500 euros/t jusqu'en 2032.

9 décembre 2022/ Perspectives agricoles de l'UE pour les marchés, les revenus et l'environnement, 2022-2032/ Commission européenne.
https://agriculture.ec.europa.eu

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste