Lire cet article dans:

Les prix des porcelets aux Pays-Bas sont loin des niveaux d'équilibre

Selon Rabobank, étant donnée la hausse des coûts, il y a peu de chances que le prix des porcelets aux Pays-Bas atteigne le seuil de rentabilité. en 2022.

1 Juillet 2022

Selon Rabobank, le prix du porcelet aux Pays-Bas devrait atteindre 68€/porcelet pour que les éleveurs de truies puissent compenser l'augmentation des coûts de l'alimentation et de l'énergie. Au début du deuxième trimestre, le prix moyen du porcelet est passé à 60€/porcelet, mais ne s'est pas maintenu à ce niveau. Après le pic de la semaine 13, le prix a progressivement diminué pour atteindre 39€/kg au cours de la semaine 20. Le prix du porcelet autour du niveau d'équilibre actuel a été observé au cours de l'été et à la fin de 2019 et jusqu'au premier semestre de 2020. Toutefois, la situation de la demande était très différente de celle d'aujourd'hui, car les importations de viande de porc en provenance de Chine avaient déjà atteint un record à cette époque. Selon Rabobank, il y a peu de chances que le prix du porcelet atteigne le seuil de rentabilité en 2022, alors que l'offre devrait diminuer en Europe.

A gauche : Les coûts de production dans les élevages de truies augmenteront de 11% au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre de 2022. Source : KWIN, InterPIG, Commission européenne, Agrimatie, Rabobank 2022.
A droite : prévision des seuils de rentabilité pour les porcelets. Source : Commission européenne, Rabobank 2022.

A gauche : Les coûts de production dans les élevages de truies augmenteront de 11% au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre de 2022. Source : KWIN, InterPIG, Commission européenne, Agrimatie, Rabobank 2022.
A droite : prévision des seuils de rentabilité pour les porcelets. Source : Commission européenne, Rabobank 2022.

Dans le cas où les producteurs de truies atteindraient le seuil de rentabilité, le prix de revient des porcs d'engraissement serait supérieur de 38% au deuxième trimestre 2022 par rapport au premier trimestre 2022. Pour couvrir tous les coûts des exploitations d'engraissement, le prix de la carcasse devrait être de 205€ par 100 kg de carcasse. Comme les prix des carcasses sont restés en dessous de ce niveau même pendant la période de forte demande en 2019 et 2020, il semble très peu probable que ce seuil de rentabilité soit atteint en 2022. Le prix moyen de la carcasse de porc au cours de la semaine 20, par exemple, n'était que de 158€ par 100 kg de carcasse aux Pays-Bas. Par conséquent, les marges des exploitations d'engraissement sont également sous pression, même si l'on considère que les prix des porcelets sont actuellement inférieurs au seuil de rentabilité.

A gauche : Le prix de revient des porcs d'engraissement augmentera de 38%. Source : KWIN, InterPig, Commission européenne, Agrimatie, Rabobank 2022. A droite : Prévision des seuils de rentabilité pour les carcasses de porc. Source : Commission européenne, Rabobank 2022.

A gauche : Le prix de revient des porcs d'engraissement augmentera de 38%. Source : KWIN, InterPig, Commission européenne, Agrimatie, Rabobank 2022. A droite : Prévision des seuils de rentabilité pour les carcasses de porc. Source : Commission européenne, Rabobank 2022.

Juin 2022/ Rabobank.
https://research.rabobank.com

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste