Lire cet article dans:

Les exportations américaines de viande porcine battent des records en 2020

Les exportations américaines de viande de porc et leur valeur ont augmenté de 11% par rapport aux records de 2019. "La Chine n’est pas la seule success story en 2020..."

15 Février 2021

Les exportations américaines de viande de porc ont atteint près de 3 millions de tonnes métriques (mt) en 2020, dépassant de 11% le record de 2019, selon les données publiées par l'USDA et compilées par la Fédération américaine des exportations de viande (USMEF). La valeur des exportations de viande de porc a également augmenté de 11% pour atteindre un record de 7,71 milliards de dollars.

"Il est évident que l'augmentation de la demande de la Chine, en particulier au cours du premier semestre 2020, a été le moteur de la performance record des exportations américaines de viande de porc", a déclaré le président et directeur général de l'USMEF, Dan Halstrom. "Mais la Chine n'a pas été la seule à réussir en 2020, car les exportations ont connu une croissance sur un large éventail de marchés..." Au quatrième trimestre, les exportations vers la Chine/Hong Kong ont diminué de 9% par rapport à 2019, mais les expéditions vers le reste du monde ont pratiquement compensé ce ralentissement.

Des records malgré la baisse des exportations en décembre

En décembre, les exportations de viande de porc se sont élevées à 259 654 tonnes, soit une baisse de 8% par rapport au volume très important de l'année précédente, et une valeur de 687,2 millions de dollars, en baisse de 10%. Les exportations de découpes de muscle ont également diminué de 8%, se montant à 219 224 tonnes, pour une valeur de 590,2 millions de dollars (-11%). Sur l'ensemble de l'année, les exportations de découpes de muscles de porc ont atteint un volume record de 2,51 millions de tonnes, soit une hausse de 15% par rapport à 2019, pour une valeur record de 6,67 milliards de dollars (en hausse de 12%).

La valeur des exportations de viande de porc s'élevait à 59,87 dollars par tête abattue en décembre, soit une baisse de 10% par rapport à l'année précédente, mais la moyenne annuelle de 58,65 dollars par tête était de 10% supérieure à celle de 2019. Les exportations de décembre ont représenté 28,8 % de la production totale de viande porcine et 26,1% des découpes de muscles, soit une baisse par rapport aux ratios de décembre 2019, qui étaient respectivement de 32,1% et 29,3%. Mais sur l'ensemble de l'année, les exportations ont représenté un pourcentage nettement plus élevé de la production totale de viande porcine (29,3%, contre 26,9%) et des découpes de muscles (26,5%, contre 23,6%).

Nouveaux sommets en Chine/Hong Kong, en Amérique centrale, au Chili et au Vietnam

Les exportations de viande de porc vers la Chine et Hong Kong ont atteint 1,04 million de tonnes en 2020, soit une hausse de 56% par rapport à l'année précédente, tandis que la valeur a augmenté de 63% pour atteindre 2,37 milliards de dollars. Les expéditions vers la région ont représenté environ un tiers du volume total des exportations américaines, mais ce pourcentage a diminué plus tard dans l'année, les exportations ayant connu une croissance plus générale. Bien que l'USMEF ne s'attende pas à ce que les exportations de 2021 vers la Chine et Hong Kong atteignent les niveaux enregistrés l'année dernière, la région aura toujours un grand besoin de viande de porc importée.

Grâce à la forte croissance du Honduras et du Nicaragua, les exportations vers l'Amérique centrale ont dépassé le précédent record établi en 2019 de 1%, tant en volume (99 222 tonnes) qu'en valeur (241,1 millions de dollars). C'est la sixième année consécutive que les exportations de viande de porc vers la région atteignent un niveau record.

Alors que les exportations de viande de porc vers l'Amérique du Sud ont considérablement diminué en 2020, le Chili est apparu comme un point positif avec une demande en forte hausse au quatrième trimestre. Les exportations vers le Chili ont terminé l'année en hausse de 16%, s’élevant à 49 828 tonnes, pour une valeur de 135,6 millions de dollars, soit une augmentation de 11%. La viande de porc américaine a gagné des parts de marché au Chili, les importations totales étant similaires à celles de 2019, mais les exportations chiliennes ont fait un bond, plus de 70% du volume des exportations étant destinées à la Chine. Les exportations américaines vers la Colombie, principale destination de la viande de porc américaine dans la région, ont fortement diminué en raison des restrictions COVID-19 et de l'effondrement du peso colombien, mais la demande a montré de forts signes de reprise à la fin de l'année et au début de 2021.

La forte demande en République dominicaine et à Trinité-et-Tobago a fait augmenter les exportations vers les Caraïbes de 10% en volume (57 353 tonnes) et de 5% en valeur (136,8 millions de dollars). Trinité-et-Tobago est la première destination de la région pour les abats de porc, avec des exportations de 2020 en hausse de 58% pour atteindre le chiffre record de 1 736 tonnes, d'une valeur de 3,1 millions de dollars (soit une hausse de 72%).

Malgré un début d'année lent, les exportations vers les Philippines ont augmenté de 15% en volume (46 665 tonnes) et de 24% en valeur (115 millions de dollars), pour finir juste avant les niveaux records de 2018. Les exportations vers le Vietnam ont atteint un niveau record de 25 183 tonnes, soit une hausse de 82%, et leur valeur a presque triplé pour atteindre 54,4 millions de dollars. Cette année a également été une année record pour la région de l'ANASE, avec des exportations en hausse de 28% en volume (77 149 tonnes) et de 43% en valeur (186,3 millions de dollars).

Une dynamique forte au Mexique et au Japon

Alors que les exportations de viande de porc vers le Mexique ont diminué en volume (688 253 tonnes, soit une baisse de 3%) et en valeur (1,15 milliard de dollars) par rapport à 2019, le marché a connu une reprise impressionnante en fin d'année. En décembre, les exportations ont augmenté de 8% pour atteindre 71 426 tonnes, soit le troisième mois consécutif de croissance en volume d'une année sur l'autre.

Les exportations de viande de porc vers le Japon ont également progressé au quatrième trimestre (+12%), l'industrie américaine ayant continué à tirer parti des allégements douaniers prévus dans l'accord commercial entre les États-Unis et le Japon. En 2020, les exportations vers le Japon ont augmenté de 5% par rapport à l'année précédente, pour atteindre 386 700 tonnes, pour une valeur de 1,63 milliard de dollars, soit une hausse de 6%. La part de marché des États-Unis a rebondi pour atteindre 36% des importations totales de viande de porc du Japon, contre 31% en 2019.

8 février 2021/ USMEF/ Etats-Unis.
https://www.usmef.org/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste