Conditions estivales

Le mois de juin s’achève sur des marchés identiques à la semaine précédente.

Dans le nord de l’Europe, les cours sont stables pour la quatrième semaine consécutive, traduisant des marchés équilibrés à des niveaux bas : offre faible mais suffisante pour une demande sans ressort. Les vacances d’été ont débuté en Allemagne, la demande va s’en ressentir durant tout l’été. Le marché de la viande reste sous pression sur des pièces telles que le jambon ou les poitrines tandis que sur le marché du grand export, la demande marque le pas.

En Belgique, malgré une offre faible et des poids en baisse, la tension sur le marché de la viande se traduit par des prix maisons qui persistent çà et là et le marché de l’export reste aussi sous pression.

En Autriche, la cotation est reconduite dans un contexte d’équilibre offre / demande, mais ce qui inquiète la filière porcine autrichienne pour l’heure, c’est la confirmation d’un cas de peste porcine africaine sur un sanglier découvert dans le sud‐Est de la République Tchèque, à la frontière nord de l’Autriche.

Contexte inchangé également dans le sud de l’Europe où certaines conditions de marché sont identiques à celles des pays voisins du nord à savoir un grand export au ralenti, confronté à une forte concurrence américaine. En Espagne, l’export du jambon sur l’Italie se heurte également à une concurrence intracommunautaire. Dans la péninsule ibérique, la demande reste toutefois soutenue avec toujours une offre inférieure aux besoins qui se traduit par une baisse constante des poids : en 8 semaines, les poids ont perdu 3,5 kg, ce qui a motivé la hausse du cours de 8 cents sur la même période. Avec une nouvelle hausse de 1 cent du kilo vif jeudi dernier, l’Espagne se détache de ses principaux concurrents européens, et comme souvent en été, le prix espagnol va dominer le marché européen, porté par une consommation intérieure en croissance durant la période estivale alors que les stocks de viandes congelées sont quasiment inexistants.

En Italie, l’arrivée des vacanciers stimule également la demande de produits à griller dans un contexte d’offre faible et de poids en baisse. Toutefois, les dernières hausses du prix du porc ont été plus difficiles à répercuter et la prochaine évolution du cours devrait être plus modérée.

Articles liés

Commentaires économiques

Pression du marché de la viande 11-Jul-2017 il y a 5 mois 1 jours
Poids en forte baisse 27-Jun-2017 il y a 5 mois 15 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags