Lire cet article dans:

Nous arrivons au seuil. Fin de la chute.

Le cours espagnol continuera à baisser, avec des descentes douces mais il baissera, jusquà arriver à un point où l'on abattra tout ce qu'il aura à abattre. Personne ne peut anticiper où se situe ce seuil, mais il ne peut se trouver bien loin...

Vendredi 3 Novembre 2017 (il y a 20 jours)

Nous avons vécu 11 semaines consécutives où le cours de référence du marché espagnol a perdu 25% de sa valeur. De 1,435 € / kg en vif, nous sommes passés à 1,075. Correction extrêmement dure et drastique. Lors de la dernière session du mois d'octobre, Mercolleida n'a baissé "que" de 3 centimes en vif, marquant une certaine modération dans l'amplitude des descentes.

Nous sommes dangereusement proches du coût de production et cependant les doutes quant à la limite de la baisse continuent et persistent. Il existe une offre très abondante, les porcs pèsent trois kg de plus en carcasse que l'année passée aux mêmes dates (ce qui représente presque une semaine d'abattages ou tout du moins plus d'une demi-semaine) et, sur le marché mondial, la Chine ne fait pratiquement pas le moindre mouvement. Le jour férié du premier novembre ne va pas aider.

Nous n'allons pas bien de manière conjoncturelle. Au prix actuel l'abattoir ne se décide pas encore à "tuer à l'aveuglette" (c'est à dire à tuer pour congeler) et il faudrait que l'on profite à 100% de la capacité installée d'abattage pour contrôler l'offre très abondante.

Exporter des carcasses n'est pas une option commerciale (aucun marché européen n'est suffisamment plus cher que nous, et ne le sont pas non plus des marchés accessibles plus lointains) et cette voie permettant une décongestionne –très utilisée en automne lors d'exercices passés- demeure fermée pour le moment.

En fin 2015 et début 2016 nous avons vécu une situation d'effondrement apparent. Nous en sommes bien sortis, et cette fois-ci ne devrait pas être différente. Il se trouve que nous sommes au début de cette époque difficile et que nous venons de très haut, ce qui fait que le contraste est spectaculaire.

Notre cours continuera à baisser (de façon réticente, chutes douces, mais il baissera) jusqu'à arriver à un point où l'on abattra tout ce qu'il aura à abattre. Personne ne peut anticiper où se situe ce seuil, mais il ne peut se trouver bien loin...

Il est évident que les marchés sont en interconnection et que les pays de notre environnement européen ne se trouvent pas très loin de notre prix. Notre problème est le problème de l'Europe.

Espérons que nous puissions exporter massivement vers les pays de l'Extrême-Orient, et plus particulièrement vers la Chine. Là est la clef de la rentabilité de la production porcine européenne. Aujourd'hui, il en est ainsi.

Terminons sur une phrase de Thomas A. Edison (l'inventeur de l'ampoule électrique): Bon nombre des échecs dans la vie sont ceux de gens qui ne se sont pas rendu compte d'à quel point ils étaient proche du succès quand ils se sont rendus.

Guillem Burset

<p>Guillem Burset</p>

Commentaires économiques

Baisse généralisée des cours31-Oct-2017 il y a 23 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags