Nouvelle semaine de baisse des cours

Dans cette nouvelle semaine de baisse de prix, les amplitudes sont assez différentes que l’on soit au nord ou au sud de l’Europe.

Dans le nord de l’Union Européenne, les prix ont reculé de façon plus modérée suivant l’exemple de l’Allemagne avec une baisse de 3 cents malgré une journée d’activité en moins pour raison de fête nationale. Les offres de porcs sont en augmentation et la demande modérée ne parvient pas à tout absorber. Les températures plus fraîches favorisent actuellement la consommation de viande de boeuf au détriment de la viande de porc.

Un même scénario est décrit en Belgique où l’offre de porc se renforce avec des poids qui s’alourdissent rapidement sous l’effet notamment de conditions climatiques favorables. Toutefois, sur le marché de la viande, les coupes ne baissent pas aussi vite que le prix du porc permettant aux entreprises d’améliorer leurs marges. Le prix du kilo vif a reculé de 2 cents.

En Autriche, le cours se replie de 3 cents dans le sillage du voisin allemand dans un contexte d’offre en croissance modérée par rapport à la demande. La baisse du cours correspond plus ici à la nécessité de ne pas être trop décroché du prix allemand.

Au Danemark, le cours a été reconduit.

La situation est beaucoup plus compliquée en Espagne qui a vu son prix reculé de 5,7 cents du kilo vif. Comme partout en Europe, les offres sont en forte augmentation et la croissance des porcs s’accélère semaine après semaine apportant sur le marché des tonnages toujours plus volumineux. Les niveaux de prix actuels n’incitent pas encore à congeler et pour rendre le prix de la viande compétitif, il faut toujours et encore baisser le prix du vif. Les événements en Catalogne ont aggravé la situation avec une journée de grève qui a paralysé les transports et perturbé les acheminements de containers vers l’exportation. La Catalogne concentre actuellement environ 40% de la production porcine espagnole et l’incertitude des prochains jours ou semaines peut avoir un effet négatif sur les marchés. La fluidité sera également compromise cette nouvelle semaine avec la fête nationale du 12 octobre.

MPB : une spirale sans fin

Depuis 18 séances de vente, le cours ne cesse de reculer, totalisant depuis le 7 août dernier, 24,6 cents de baisse. Le prix de base s’est fixé à 1,231 euro la semaine passée, en recul de 4,1 cents sur la référence du jeudi précédent. Les amplitudes de prix ont été importantes jeudi dernier, jusqu’à 4,3 cents avec des stratégies d’achats très différentes selon les outils. Le manque de dynamisme de la demande au cours de ce mois d’octobre, incite à la prudence et contraint les groupements vendeurs à accepter les enchères proposées. Le niveau d’abattage des dernières semaines fait apparaître des offres en nette augmentation. L’activité de la semaine dernière s’est élevée à 370 424 porcs pour des poids qui reprennent 116 g à 95 kilos. La fluidité ne semble pas trop compromise pour le moment, mais la grève nationale des fonctionnaires décrétée ce mardi et le férié du 1er novembre pourraient compliquer l’équilibre offre / demande.

Commentaires économiques

Des marchés contrastés17-Oct-2017 il y a 1 mois 24 jours
Baisse généralisée des cours 04-Oct-2017 il y a 2 mois 7 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags