Détection des chaleurs (I) : Commentaire sur l'article

Bien détecter les chaleurs, c’est se donner les meilleures chances de succès de fécondation.

Jeudi 17 Janvier 2008 (il y a 10 ans)


Phénomènes d’ovulation.

Les femelles naissent avec un stock de follicules déterminés. Classiquement, on comptait dix à vingt-cinq ovules produits à chaque ovulation. Aujourd’hui, à l’heure des lignées hyperprolifiques, c’est maintenant quinze à trente ovules qui sont libérés à chaque cycle. Lors de l’observation des ovaires au moment de l’ovulation, la présence d’une dizaine d’ovules est donc synonyme de défaut de stimulation ou de problème lors du déroulement de la lactation.

Erreurs dans la détection du début des chaleurs

Bien détecter les chaleurs, c’est se donner les meilleures chances de succès de fécondation. En effet, l’ovulation ayant lieu aux deux tiers de la durée des chaleurs, une détection bien menée permet une bonne adéquation entre les inséminations et l’ovulation.
Cependant, les écarts de réussite entre élevage sont encore élevés : 89% de fécondation en 1ère saillie de moyenne en Bretagne contre 93% pour les 10% supérieurs.

Ces écarts peuvent s’expliquer par les erreurs suivantes :

· La facilité et le sentiment d’efficacité. Par habitude on a retenu des travaux de Signoret qu’un homme seul parviendra à 50% de réussite. En fait ses résultats variaient de 40% en début de chaleurs à 60% de détection en pleine chaleur. Cela montre qu’on détecte aisément la majorité des truies. Et elles viennent globalement bien en chaleur après sevrage. C’est peut être pour cela que dans une enquête réalisée en 1999 par l’ISPAIA, la détection des chaleurs était la tâche où les éleveurs se sentaient le plus efficaces. Néanmoins, ce sentiment d’efficacité est sans doute parfois un handicap. Pour espérer de très bonnes performances, comme 90% de taux de mise bas, il faut être à même de détecter toutes les truies en chaleurs et de s’assurer de la qualité de leur chaleurs. Atteindre et dépasser la barre des 90% exige dès la mise à la reproduction un grand sens animalier et une très bonne technicité. Or il existe des truies « pas évidentes » dans vraisemblablement tous les élevages…

· La détection tardive. Un enquête régionale sur les causes d’infertilité d’été (EDE, IFIP, INRA 2005) a montré que la détection des chaleurs dès le lendemain du sevrage n’était menée que par 10% des élevages « à problème » contre 25% dans le groupe « sans problème ».

· La libido du verrat lors de la détection. L’attitude du verrat et sa concentration sont des facteurs primordiaux à la réussite de la détection. A partir d’un certain moment, le verrat se fatigue. Si l’éleveur ne s’aperçoit pas que son verrat est plus intéressé par l’aliment que par les truies, il risque de passer à côté de truies en chaleurs mais ne l’exprimant pas faute d’une stimulation suffisante.

· L’absence de barrière pour bloquer le verrat devant un petit nombre de truies. La définition de truie en chaleur précise bien qu’il s’agit d’immobilité de minimum 10 secondes. Encore faut-il que le verrat ait pu s’arrêter devant la truie, ne serait-ce que quelques secondes.

Absence de barrière limitant le déplacement du verrat


Le verrat ne sollicite donc pas forcément la truie que l’on détecte à ce moment là. Par contre, il peut stimuler les truies au bout du couloir qu’on ne détectera que dans 15 à 20 minutes. Lewis et Hemsworth en 1995 ont montré qu’un tiers des truies détectées en chaleurs ne l’étaient plus15 à 20 minutes après la première détection. Bloquer le verrat toutes les 5 à 6 truies permet une meilleure détection.

Bénédicte Mékerke – ISPAIA (Ploufragan).

Conduite de la gestation

Détection des chaleurs (II)04-Fév-2008 il y a 9 ans 11 mois 13 jours
Détection des chaleurs (I)02-Jan-2008 il y a 10 ans 15 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags