Lire cet article dans:

Bonnes prévisions pour la filière porcine en 2012

Les producteurs de porc pourraient améliorer leur marge avec la réduction de l'offre...

Mercredi 15 Février 2012 (il y a 5 ans 6 mois 1 jours)

2011 a été la cinquième année consécutive avec des marges négatives pour le producteur moyen dans l'UE. Ceci conduit à une réduction de la population porcine européenne. Suite à la baisse de 5% en Mai / Juin, Rabobank s'attend à ce que le nombre de truies ait diminué de 9% dans le recensement de Décembre. En conséquence, la production diminuerait de 3,6%. La différence entre la réduction de la population et celle de la production est que la majorité des élevages qui abandonneront la production sont les moins productifs.

Le rapport de Rabobank pose le problème de la restauration de l'équilibre du marché dans le secteur de la viande porcine dans l'UE. La réduction de la production, conjointe à de bonnes prévisions de prix de l’alimentation, devrait permettre un certain redressement des marges. Toutefois, la récupération possible de la marge est sujette à l’évolution de la consommation intérieure et sur les marchés d'exportation.

La crise économique affecte négativement la consommation de viande de porc substituée par les viandes moins chères. Par exemple en Espagne, tandis que la consommation de viandes transformées a été stable, celle de la viande de porc fraîche a diminué de 9,1% entre Janvier et Juin. En France et en Allemagne la consommation a également réduit (3 et 1% respectivement) entre Janvier et Septembre.

Les exportations européennes ont augmenté de 23% entre Janvier et Août 2011. Les facteurs clés de cette hausse ont été les réductions de production dues des maladies (Chine et Corée du Sud) et le veto russe sur les importations brésiliennes, de sorte qu’en 2012 on s’attend à une baisse des exportations de l'UE (baisse de la production, récupération de la production en Chine, Corée du Sud et Russie) età l'ouverture de la Chine et le Japon au porc du Brésil. Mais Rabobank prévoit la recrudescence de maladies (fièvre aphteuse, SDRP) en Chine, ce qui pourrait amortir la baisse des exportations européennes. En outre, la propagation lente de la PPA en Russie pourrait également jouer un rôle.

Toutefois, pour les abattoirs et l'industrie de la viande, 2012 sera une année difficile à cause la réduction de la production porcine.

Dans l'UE, le nord-ouest de l'Europe renforcera sa position dans le secteur porcin dans les années à venir, favorisée par la crise qui frappe plus durement au sud et en Europe centrale et les investissements pour 2013. La baisse principale du cheptel a touché la République tchèque (-15,4%), la Pologne (-12,8%), l’Italie (-7,6%) et lEspagne (-7,3%), tandis que dans le nord-ouest la baisse a été beaucoup plus petite, à l'exception de la Suède (-9,6%).

Rabobank Industry Note #294, Décembre 2011

En cherchant bien

UE: prévision de production de céréales jusqu'à 201328-Fév-2012 il y a 5 ans 5 mois 19 jours
Emissions de gaz dans les élevages porcins08-Fév-2012 il y a 5 ans 6 mois 8 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags