Choisir l'alimentation pour entretenir un bon état corporel des truies

Le principal objectif de l'alimentation doit être d'augmenter au maximum la productivité et la longévité des truies, et pour cela il faut: P...
Vendredi 29 Septembre 2006 (il y a 10 ans 11 mois 24 jours)

Le principal objectif de l'alimentation doit être d'augmenter au maximum la productivité et la longévité des truies, et pour cela il faut:

  • Préparer la truie pour qu'elle soit en bon état corporel au moment de la mise-bas.
  • Augmenter les performances reproductrices au maximum (% de mise-bas et taille des portées).
  • Répondre aux besoins nutritionnels quotidiens au moindre coût possible.

Une sur-alimentation des truies entre 75 et 100 jours de gestation peut entraîner une augmentation du dépôt de graisse sur les mamelles et par conséquent une diminution de la production de lait et de la croissance des porcelets, en conduisant en plus à un surcoût de l'alimentation non nécessaire (figure 1).

Fig. 1. Effet de l'épaisseur de lard dorsal au moment de la mise-bas sur l'ingéré pendant la lactation et sur la taille de la portée issue (les valeurs avec a, b, c y x, y , z diffèrent significativement P<0,05)

Il existe plusieurs méthodes pour déterminer quelle doit être l'alimentation des truies, comme par exemple la notation de l'état corporel (les valeurs vont de 1, pour une truie très maigre, à 5 pour une truie très grasse, la valeur optimale étant de 3 à 3,5) ou, mieux la mesure de l'épaisseur de gras dorsal (à l'aide d'une sonde au niveau de la dernière côte, à 7-9 cm de la ligne médiane de la truie) et du poids de la truie (ce dernier peut être estimé par la mesure de flanc à flanc en utilisant un simple mètre ruban).

Le tableau suivant indique une estimation du poids en fonction de la mesure de flanc à flanc:

Mesure de flanc à flanc (cm)
Catégorie de poids
Poids estimé (kg)
83 a 90
Très léger
115 a 150
91 a 97
Léger
150 a 180
98 a 104
Moyen
180 a 215
105 a 112
Lourd
215 a 250
113 a 127
Très lourd
250 a 300


Une évaluation du système d'alimentation des truies sur la base de l'ELD (épaisseur de lard dorsal) et du poids, réalisée à grande échelle dans des élevages conventionnels, a montré que cette méthode permet d'obtenir une plus grande proportion de truies dans un intervalle d'épaisseur de lard dorsal objectif (17-21 mm) et un pourcentage inférieur de truies au-dessus des 21 mm au moment de la mise-bas (figure 2) par rapport à des truies alimentées en fonction de leur état corporel (truies témoins).

Figure 2. Effet de la stratégie alimentaire en gestation sur le pourcentage de truies appartenant à chaque classe d'épaisseur de lard dorsal. (Truies témoin alimentées en fonction de leur notation d'état corporel, truies 1 et 2 alimentées avec une ration ajustée en fonction du poids au sevrage et de l'épaisseur de lard dorsal à la saillie).

Malachy Young and Frank Aherne. Monitoring and Maintaining Sow Condition. Banff Pork Seminar 2005.

En cherchant bien

Des céréales traitées thermiquement en post-sevrage ?09-Oct-2006 il y a 10 ans 11 mois 13 jours
Mise-bas séparées21-Sep-2006 il y a 11 ans 1 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici