Conduite des truies de remplacement

Les prévisions indiquent une possibilité d’augmentation de 0,5 porcelets/an, même si cela n’a jamais été encore obtenu. Il faut en chercher l’...
Jeudi 19 Octobre 2006 (il y a 10 ans 9 mois 30 jours)

Les prévisions indiquent une possibilité d’augmentation de 0,5 porcelets/an, même si cela n’a jamais été encore obtenu. Il faut en chercher l’explication essentiellement dans la conduite d’élevage.

Au début des années 90, on a pensé qu’il y avait seulement un retard de puberté quand le GMQ était inférieur à 550 g depuis la naissance jusqu’à la présentation au verrat (160 jours). Une étude récente de l’Université d’Alberta corrobore cette affirmation. Avec une ration ad libitum pendant l’engraissement, il est improbable que le GMQ affecte l’âge du premier œstrus dans un élevage conventionnel. Il y a beaucoup d’éléments mettant en relation l’âge du premier œstrus avec l’âge à laquelle la cochette a été stimulée avec des phéromones et le contact avec le verrat

Effet de la stimulation de la puberté à 160 ou à 135 jours. (Patterson, 2001)

Si cette première stimulation se produit plus tard, en tenant compte de la croissance rapide des lignées actuelles, les cochettes peuvent arriver en surpoids à la première saillie et cela est un facteur d’élimination des truies.

En général, on ne prend pas en compte l’énorme variation du GMQ dans les lots de femelles de renouvellement, ni la relation entre poids et lard dorsal. Les deux extrêmes de la relation entre maturité sexuelle et croissance (premier œstrus induit par le verrat à 130 jours d’âge avec un GMQ de 640 g par rapport à une puberté à 189 jours et un GMQ de 800 g) peuvent donner lieu à une différence de 73 kg au premier œstrus.

L’idéal au moment de la saille est un poids de 135 kg de poids avec au moins 18 mm de lard dorsal.

Il faut aussi prendre en compte les différences entre les lignées génétiques puisque les niveaux de lard dorsal sont très variables au cours du développement et un gain de 50 kg entre la saillie et la mise-bas peut entraîner une réponse très différente entre les lignées..

Changements associés au poids corporel et à l’épaisseur de lard dorsal des truies de deux lignées génétiques entre la saillie et la mise-bas. Les lignes grises indiquent les valeurs moyennes dans chaque phase (données non publiées de l’Université d’Alberta, 2005)

Porcine reproduction – from research to practice. International Pig Topics. 20(6):17-19

En cherchant bien

Données sur les effectifs de porcs dans l'UE en 200503-Nov-2006 il y a 10 ans 9 mois 15 jours
Des céréales traitées thermiquement en post-sevrage ?09-Oct-2006 il y a 10 ans 10 mois 9 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici