1 commentaires

Lire cet article dans:

Les dix avancées les plus importantes en nutrition porcine (1991-2012)

Le Dr. John Patience a sorti un «top ten» des changements en matière de nutrition qui ont eu un impact majeur au cours des 20 dernières années.

Vendredi 26 Avril 2013 (il y a 4 ans 3 mois 23 jours)

En 1975, une truie aux États-Unis produisait 720 kg de viande par an, en 2009 ce chiffre est passé à 1816 kg. Les amélioration de la nutrition ont contribué d'une manière importante ce bond spectaculaire de la productivité. Le Dr. John Patience a sorti un «top ten» des changements en matière de nutrition qui ont eu un impact majeur au cours des 20 dernières années.

  1. Le passage d'une formulation à base d'ingrédients d'une formulation à base de nutriments et d'énergie.
  2. Le passage de la définition empirique des besoins à la définition factorielle de ceux-ci, en donnant naissance à un modèle de croissance.
  3. On est passé d'abord d'une formulation sur une base protéine à une base acides aminés, puis en fonction de la digestibilité iléale apparente (DIA) et maintenant on utilise la digestibilité iléale standardisée (DIE) de la lysine. Cela a permis une plus grande précision.
  4. L'adoption de systèmes énergétiques plus sophistiqués, actuellement l'énergie nette (EN). Auparavant on utilisait l'énergie digestible (ED) ou l’énergie métabolisable (EM). L’ED est l'énergie brute des ingrédients moins l’énergie des féces et représente 85% de l'énergie brute (EB). L'EN enregistre aussi les pertes d'énergie par la chaleur, ce qui fait qu’elle représente seulement 56% de l'EB.
  5. L'ajout de phytase et de la formulation sur la base du phosphore disponible.
  6. La publication en 2012 des exigences de la NRC, qui insistent sur l'approche factorielle par rapport à l’empirique lors de la définition des besoins nutritionnels.
  7. La disponibilité généralisée des acides aminés de synthèse: la lysine, la méthionine, la thréonine et le tryptophane, ce qui permet de réduire l'utilisation de la farine de soja et d'autres sources de protéines. On estime que l'utilisation des acides aminés synthétiques aux États-Unis a permis de réduire les superficies cultivées pour nourrir le porc de 14-15%.
  8. Technologie assistée par les marqueurs et les lignées hyperprolifiques : l’ avancée génétique de la productivité a pu avoir lieu grâce au fait que la nutrition a évolué en même temps.
  9. Adoption de systèmes d'enregistrement de plus en plus sophistiqués, ce qui est fort utile dans la prise de décisions.
  10. Le passage de la priorité à la productivité à la priorité à la rentabilité de l’élevage

Les producteurs ont adopté la plupart de ces mesures, bien que le système de l'EN ne sert pas autant qu'il le devrait. Réduire le coût de la formulation n'est qu'une étape ; pour le Dr Patience on devrait mieux connaître la réponse du porc pour pouvoir optimiser sa consommation en nutriments en fonction de sa performance.

Patience, J. Top Ten Developments in Swine Nutrition (1991-2012). 2013. Prairie Swine Centre. Pork Insight

En cherchant bien

Le marché porcin au Japon07-Mai-2013 il y a 4 ans 3 mois 11 jours
Production porcine au Brésil17-Avr-2013 il y a 4 ans 4 mois 1 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

EVARISTE24-Mai-2016 (il y a 1 ans 2 mois 25 jours)

ou peut-on avoir les acides aminés en côte d'ivoire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags