La ventilation dynamique en production porcine (3ème partie) : importance du diagnostic et du contrôle des problèmes de ventilation en élevage de porcs

Introduction La confirmation des problèmes de ventilation de façon objective doit être la première étape pour les corriger. Pour cela, il est nécessai...
Mardi 28 Juillet 2009 (il y a 8 ans 2 mois 25 jours)

Introduction

La confirmation des problèmes de ventilation de façon objective doit être la première étape pour les corriger. Pour cela, il est nécessaire d'avoir quelques outils essentiels et une bonne méthodologie.
Normalement, les problèmes observés de façon subjective, tant sur les installations que sur les animaux, devraient être confirmés par des méthodes objectives.

Le but est de détecter et de mesurer les écarts à la normalité au moyen de signes que nous indiquent les animaux et les instruments. On devra effectuer, avec l'animal et les installations, une analyse des écarts en rapport avec l'ambiance. On va voir dans cet article comment on réalise l’évaluation du système de ventilation installé, comment on diagnostique les principaux problèmes dérivés de son fonctionnement et supposés ne pas contrôler suffisamment tôt les facteurs de risque.

Différencier le microclimat du macroclimat


Créer et maintenir un climat optimal au niveau de l'animal ("microclimat") est l'objectif prioritaire du système de ventilation. On devra analyser la zone qu'occupe l'animal pour mesurer son confort alors que l'analyse de l'ambiance moyenne de toute la salle ("macroclimat") nous donnera peu d'informations sur la façon dont se sentent vraiment les animaux. On devrait avoir peu d'écarts à l'intérieur d'une même case de la salle. Des écarts entre les cases de la même salle deviennent automatiquement des facteurs de risque.

Principes pour réaliser les mesures


• Les réaliser dans les mêmes conditions pour comparer (référence de mesure).

• Les exécuter correctement (position, durée et calibrage de l'instrument),

• Mesurer avec l'instrument adapté (sonde et sensibilité)

• Connaître le fonctionnement des instruments de mesures (prestations)

• Minimiser les erreurs de mesures (nb de lecture, tolérance et confirmation de la mesure),

• Interprétation pour le diagnostic (obtenir des pistes des éventuels problèmes)

• Observation et sens commun (les mesures suivent la logique de ce que l'on observe dans la salle).

• Collecte des données et des analyses (données claires et révélatrices accompagnées d'explications s’il fallait recommencer la mesure dans les mêmes conditions, comparaison des données obtenues avec les conditions idéales de référence).

• Conclusions, prise de décisions et actions en fonction du degré d'écart.

• Contrôle périodique du système pour éviter les rechutes.

Que mesure t-on ?


On peut différencier deux grands groupes. D'une part la mesure de la qualité de l'air pour diagnostiquer les problèmes de ventilation et d'autre part le fonctionnement du système proprement dit. Le bon fonctionnement des deux apporte le confort et le bien-être des animaux.


Utilisation des appareils de mesure

• Les appareils de mesure doivent être vérifiés et ajustés avant leur utilisation.

• Ne pas limiter les mesure par manque de charge de batterie ou de rechange.

• On doit tenir compte de la température ambiante. En hiver, avant son utilisation, l'appareil doit rester dans son étui pendant un temps pour l'équilibre de la température et éviter les condensations.

• Quand il y a de grandes variations dans les mesures, on devra prendre la moyenne en tenant compte des valeurs individuelles.

• Les sondes utilisées pour la mesure de routine devront être comparées avec les sondes de référence calibrées.

• Les appareils utilisés doivent être préparés pour travailler dans les environnements particuliers de l'élevage.

Terminologie technique associée

Résolution : plus petite variation de la valeur mesurée qui peut être détectée avec l'instrument de mesure.

Traçabilité : description du procédé par lequel les valeurs de la mesure obtenues peuvent se comparer avec un modèle de référence.

Ajuster : régler le système de mesure de façon à ce qu'il présente le plus petit écart possible.

Limite d'erreur : marge d’écart d’une valeur mesurée par rapport à la valeur correcte en tenant compte des erreurs inévitables dans la fabrication de l'appareil.

Calibrer : obtenir et documenter l'écart réel d'un système de mesure par rapport au modèle de référence.

Certificat de calibrage : document qui garantit l'exactitude de l'appareil et de la sonde. Les méthodes utilisées sont aussi notées, les références utilisées et les conditions de mesure.

Cycle de calibrage : il indique la périodicité de chaque calibrage en fonction de la fréquence et les conditions d'utilisation de l'appareil.

Joan Escobet. Marco i Collell. Espagne

Opinion des experts

Maladies en Europe (I)01-Jul-2009 il y a 8 ans 3 mois 22 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici