Lire cet article dans:

Situation actuelle de la castration des porcelets en Europe

La Déclaration Européenne sur les alternatives à la castration est une déclaration à caractère volontaire dans laquelle, pour la première fois, les éleveurs de porcs ont manifesté une attitude proactive pour que la filière présente une solution à une demande sociale.

1. Situation législative actuelle

Selon la législation en vigueur la castration peut provoquer une douleur prolongée qui est plus douloureuse s'il y a une déchirure des tissus. Par conséquent, ces pratiques sont préjudiciables au bien-être des porcs, particulièrement quand des personnes incompétentes ou sans expérience les exécutent. On doit donc établir des normes pour garantir de meilleures pratiques.

Il est nécessaire que les services officiels, les producteurs, les consommateurs et les autres soient informés de l'évolution de la filière. Selon un avis de l'Autorité Européenne de Sûreté Alimentaire, la Commission devrait activement suivre les recherches scientifiques sur le meilleur ou les meilleurs systèmes d'élevage par rapport au bien-être des porcs.

Carte des variations régionales concernant la castration des porcelets en Europe

Carte EuropePigcas, 2007

Macho enteroLa castration des porcelets dans l'UE est régi par la Directive 2008/120 du Conseil du 18 Décembre 2008 relative aux normes minimales pour la protection des porcs (version codifiée), qui dispose que:

Castration des porcs mâles :

La castration des porcs mâles peut être réalisée par des moyens qui ne déchirent pas les tissus selon les conditions suivantes:

  • Dans le cas de porcelets de moins de sept jours de vie elle sera réalisée seulement par un vétérinaire ou par une personne formée au bien-être animal et avec une expérience dans la réalisation de ces techniques avec les moyens adaptés et des conditions hygiéniques.
  • Dans le cas de porcelets à partir du septième jour de vie, elle sera seulement réalisée par un vétérinaire sous anesthésie et analgésie prolongée

2. Déclaration Européenne sur les alternatives à la castration des porcs

Le rapport de l'Agence Européenne de la Sécurité Alimentaire affirmant que la castration avant les 7 jours de vie est douloureuse et demandant une révision du règlement a entraîné un débat sur l'interdiction de la castration des porcelets dans l'Union Européenne.

Fruit de ce débat, la Déclaration Européenne sur les alternatives à la castration de porcs a été signée. Il s'agit d'une déclaration à caractère volontaire dans laquelle, pour la première fois, les éleveurs européens de la production porcine ont manifesté une attitude proactive pour présenter une solution de la filière face à une demande sociale.

Dans cette déclaration, on affirme que la castration chirurgicale des porcs est un souci de bien-être animal. La castration est pratiquée pour empêcher le développement de comportements sexuels ou agressifs indésirables, et pour éviter l'apparition d'odeur sexuelle, puisque le goût et l'odeur que la viande aura est un facteur très important dans les décisions d'achat du consommateur. La castration n'est pas une décision de l'éleveur, mais un choix motivé par le marché.

Castración de un lechón

Appareil d’anesthésie pour inhalation des porcelets Castration d'un porcelet

Conformément à cet engagement, les producteurs, les abattoirs et les industries de la viande, les vétérinaires, les ONGs et les autres acteurs de la chaîne ont arrêté deux dates pour mettre une fin à la castration chirurgicale :

La première étape a été celle du 1er janvier 2012 où ceux qui ont volontairement adhéré à cette déclaration, s'ils effectuent la castration chirurgicale des porcs, le feront sous anesthésie et(ou) sous analgésie prolongée et avec des méthodes qui sont mutuellement reconnues. Conformément à cette première étape, on peut produire des mâles entiers, des mâles immuno-castrés, des mâles castrés avec anesthésie et analgésie prolongée ou des mâles castrés avec une analgésie prolongée.

La seconde étape de la déclaration aura lieu le 1er janvier 2018 où la castration chirurgicale des porcs devrait être abandonnée.

Pour garantir la disparition de la castration chirurgicale, on disposera et on appliquera les éléments suivants :

  1. Méthodes mutuellement reconnues pour évaluer l'odeur sexuelle
  2. Méthodes de référence reconnues en Europe pour mesurer tous les composés responsables de l'odeur sexuelle
  3. Méthodes de détection rapide de l'odeur sexuelle en abattoir
  4. Diminution des composés qui entraînent l'odeur sexuelle grâce à des pratiques liées à la sélection, à la conduite et l'alimentation des porcs.
  5. Systèmes de production et de conduite des mâles entiers pendant l'élevage, le transport et l'abattage orientés pour minimiser la conduite sexuelle et agressive.

Il faut tenir compte que dans cette déclaration il y a quelques exceptions que sont les productions dont les viandes obtenues sont "les Spécialités Traditionnelles Garanties ", ou "les Indications Géographiques Protégées ", ou "les Dénominations d'Origine Protégées ", ou les viandes de porcs destinées à des produits traditionnels de haute qualité où la castration est inéluctable.

3. Alternatives à la castration chirurgicale sans anesthésie ni analgésie

Les options que l'on peut observer comme alternatives à la castration chirurgicale sans anesthésie sont :

Méthode Forces Faiblesses
Castration chirurgicale avec anesthésie Rapide à mettre en place
Des moyens existent
Elimine les comportements agressifs en engraissement.
100% de diminution de l'odeur sexuelle
Faible appui des ONGs.
Cher (produit et temps)
Pas de diminution de douleur post-chirurgicale
Danger dans le maniement du gaz
Castration chirurgicale avec analgésie prolongée Rapide à mettre en place
Des moyens existent
Elimine les comportements agressifs en engraissement.
100% de diminution de l'odeur sexuelle
Faible appui des ONGs
Difficile de démontrer qu'on évite la douleur chirurgicale
Castration chirurgicale avec anesthésie et analgésie prolongée Rapide à mettre en place
Des moyens existent
La douleur de la castration est diminuée
Elimine les comportements agressifs en engraissement.
100% de diminution de l'odeur sexuelle
Faible appui des ONGs.
Cher (produit et temps).
Danger dans le maniement du gaz
Immuno-castration Rapide à mettre en place
Pas d'équipement particulier.
On élimine la douleur et la non-conformité de la castration
Elimination de l'odeur sexuelle
Jusqu'à la 2ème dose, l'animal se comporte comme entier (IC
2 injections sont nécessaires
Jusqu'à la 2ème dose l'animal se comporte comme entier (agressivité).
Risque d’auto-injection pour l’opérateur
Production d'animaux entiers On évite la castration
Meilleure valeur de la viande.
Meilleurs rendements (IC).
Fort appui des ONGss
Faible appui de la filière industrielle.
Comportement anormal en engraissement (agression et montes).
Risque excessif d'odeur sexuelle.
Difficile d'implanter dans des produits gras
Sexage de la semence Production de femelles.
Ne sera pas nécessaire de castrer.
Technique non développée et chère.
Pas à court terme
Odeur sexuelle chez des femelles?
Sexer pour produire des femelles ou des mâles ?
Sélection génétique Production de mâles entiers sans odeur sexuelle
Solution définitive
Pas à court ni moyen terme
Pas de définition correcte de l’odeur sexuelle.
Génétiquement lié à d’autres caractères reproducteurs.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags